La Corse : de Porticcio à Macinaggio

macinaggio-4-1-sur-1-1024x653

Pour la première fois, nous nous sommes rendus en Corse le temps d’une semaine, pour découvrir une partie de l’île. Nous avons commencé par Porticcio, pour terminer à Macinaggio dans le Cap Corse.

Tout d’abord, avant de parler de notre itinéraire, revenons sur quelques éléments qui nous ont marqués. Première chose à savoir sur la Corse : la voiture y est indispensable ! Très difficile en effet de se rendre d’un endroit à un autre sans voiture. C’est aussi un excellent moyen pour vous enfoncer dans les montagnes, vous arrêtez sur des points de vue quand vous en avez envie, et découvrir de petits villages plein de charme. Pensez donc à louer une voiture, si vous ne vous êtes pas rendus sur l’île avec la vôtre. Les motards ou cyclistes seront également ravis de pouvoir sillonner les routes avec leur deux roues. On en a croisé énormément sur les routes ! 

Autre élément important à prendre en compte : les temps de trajet sur l’île ne se comptent pas en kilomètres, mais en temps. Comme les routes sont sinueuses, tout prend beaucoup plus de temps. Ainsi, pour faire 10km, vous allez peut-être mettre 20 ou 30 minutes (voire plus si vous vous arrêtez pour prendre des photos ! ).

ajaccio-test-1

.

Concernant notre itinéraire : Nous avons atterri à Ajaccio pour loger à Porticcio, qui se trouve à 30 minutes en voiture. C’est une petite ville balnéaire, où se trouvent pas mal d’hôtels. La plage y est magnifique, et des navettes en bateau sont régulièrement programmées pour ceux qui souhaiteraient notamment se rendre à Ajaccio.

Dans ce coin-là précisément de l’île, il n’y a pas des millions de choses à faire. Nous avons surtout découvert un immanquable : les îles sanguinaires. Elles se trouvent au nord d’Ajaccio. C’est une ballade à pied d’une heure, une heure et demi environ, accessible par tous, mais vous pouvez également faire l’excursion en bateau. Il est d’ailleurs conseillé de la faire à la tombée de la nuit, pour y observer le coucher du soleil. Nous n’avons pas choisi cette option car il ne faisait pas beau ce jour-là, mais la description est prometteuse. Avec le coucher du soleil, l’eau deviendrait rouge, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles on appelle ces îles, les « îles sanguinaires ».

Le centre-ville d’Ajaccio, quant à lui, est plutôt sympa, et se visite assez rapidement. Plusieurs lieux sont à découvrir comme le quartier des étrangers, la place Diamant ou encore tout ce qui a un rapport avec Napoléon ! Le marché d’Ajaccio est également à ne manquer sous aucun prétexte ! 

iles-sanguinaire

.

Après trois jours à Porticcio, nous avons pris la route direction Macinnagio, en passent par Corte et Bastia. Il faut compter à peu près 4h de route, mais les paysages sont magnifiques. On y découvre des petits villages nichés en haut des montagnes, et a route offre certains points de vues splendides. Nous nous sommes arrêtés pour déjeuner à Corte. Pas besoin de plus de temps pour visiter la ville, et notamment la vieille ville, qui est assez petite, et sa citadelle vaut le coup d’oeil. 

corte

.

Nous avons ensuite passés quatre jours dans le Cap Corse ! Les paysages sont beaucoup plus sauvages et naturels que dans les coins d’Ajaccio. Si vous aimez la marche et êtes motivés par une belle randonnée, on vous conseillera de faire à tout prix le Sentier des douaniers. C’est un sentier qui longe les falaises, offre des points de vues magnifiques sur la mer, vous fait traverser des tours génoises, et qui vous emmène aussi à la découverte de petits villages corses. Vous pouvez le faire petit bout par petit bout. Mais, en entier, il faut compter une vingtaine de kilomètres, pour relier  Macinaggio à Centuri. 

Cette randonnée est également un bon moyen pour découvrir les plages du Cap Corse, mais vous pouvez aussi bien vous y rendre en voiture. Plusieurs plages méritent le coup d’oeil comme Tamarone, Barcaggio, ou un peu plus au sud à la plage de la Marine de Pietracorbara ou Sisco. 

cap-corse-

Dans le Cap Corse, nous avons pris le temps de visiter Centuri et son port. C’est un village là aussi qui se visite très rapidement. Il est néanmoins réputé pour la pêche à la langouste. De nombreux restaurants proposent alors des plats autour de cette spécialité (délicieux !!). Mais attention, budgets serrés s’abstenir ! Ce n’est pas donné ! 

Nous avons terminé notre séjour par la visite de Bastia. On a trouvé la ville très jolie et pleine de charme avec ses ruelles et les remparts de la vieille ville avec la citadelle.

bastia

.

Durant ces quelques jours, nous avons surtout flâné en voiture, et profité des différentes plages. Si nous avions eu plus de temps, on aurait filé vers le sud, pour découvrir les calanques de Piana, Bonifacio, Porto-Vecchio, ou encore la plage de Santa Giulia…

La Corse se visite en long, en large et en travers, nous a-t-on dit sur place. Mais c’est surtout une île trépidante pour les passionnés de marche à pieds (avec notamment le fameux GR20), et reposante pour les accros à la balnéo ! En Corse, on a surtout compris pourquoi les habitants aimaient tant leur île. 

Porticcio-Ajaccio-13-1-sur-1

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.