Voler avec un drone au Pérou, c’est possible !

perou-drone-1

Voler avec un drone au Pérou, c’est possible, et on vous le recommande fortement si vous en avez un ! Les paysages en valent le détour. Mais attention : interdiction de survoler les sites archéologiques ! Voici quelques infos pratiques…

On s’est posé beaucoup de questions avant de partir au Pérou, concernant l’utilisation éventuelle de notre drone sur place. N’étant pas très « caler » sur la législation en vigueur dans le pays, on a tenté via de multiples recherches sur internet à en savoir davantage… sans grand succès ! Finalement, utiliser un drone au Pérou, c’est beaucoup plus simple qu’en France.

En France, la législation est très très stricte concernant l’utilisation des drones. Vous avez interdiction de survoler des villes, des maisons, ou alors vous devez avoir une autorisation, voire même avoir passé un permis (!!!). Heureusement, à l’étranger, on se pose beaucoup moins de question !

.

perou-drone-7

.

En se baladant sur internet, avant le départ, nous avions pu lire sur un forum qu’il fallait payer à l’arrivée une taxe de 180 dollars à l’aéroport, une sorte de caution qui nous serait rendue à notre départ du pays. Il semblerait néanmoins que cette mesure s’applique aux passagers américains ou autres, qui doivent remplir à leur arrivée un formulaire de déclaration. Pour nous, ce n’a pas été le cas. A l’aéroport, on ne nous a rien demandé. Le drone est passé sans souci aux portiques de sécurité, sans qu’on nous fasse la moindre remarque.

Sur place, évidemment, il y a quand même quelques règles à respecter et notamment : ne pas faire voler de drone au-dessus des zones archéologiques, c’est-à-dire les sites de la vallée sacrée comme Moray, las Salinas, Ollantaytambo, ou encore le Machu Picchu. Dans tous les cas, il y a un panneau à l’entrée de chaque site avec un drone barré, informant de l’interdiction, ou bien un agent de police à qui vous pouvez demander si c’est autorisé ou non. Il saura d’ailleurs mieux vous renseigner sur la question. Sur le site de Las Salinas, on s’est fait avoir. Notre guide nous avait dit « oui, oui vous pouvez », et 5 minutes après avoir fait décoller le drone, un policier est venu nous dire de le ranger. Grosse frustration sur le moment …

.

perou-drone-6

.

Nous avons finalement pu utiliser le drone le long du chemin reliant hydroéléctrica à Aguas Calientes, dans les montagnes aux environs de Cusco, à Huaraz sur le parcours de la laguna Wilcacocha et de la laguna 69, et on aurait pu aussi l’utiliser très tôt le matin (6h) sur la plaza de Armas de Cusco (mais on a finalement pas eu le temps). On a vu un gars faire voler le sien quelques minutes, quand il n’y avait personne, avant que les policiers prennent leur poste.

Si on peut également vous donner un petit conseil : n’hésitez pas à demander à un taxi s’il peut vous accompagner pour faire des prises de vue. C’est ce que nous avons fait en voulant rejoindre Cusco d’Ollantaytambo. Au lieu de prendre un bus, nous avons demandé à un chauffeur de taxi de nous emmener à Cusco, mais de s’arrêter dès qu’on le lui demanderait. Résultat, on s’est arrêté 4 fois pour faire des prises de vue dans les montagnes, c’était génial !

Voilà, en bref, ce que l’on pouvait dire sur l’utilisation des drones au Pérou : pas de réglementation particulière si ce n’est « ne pas survoler les zones archéologiques », et pas de taxe si vous venez de la France. Si jamais vous avez un doute, n’hésitez pas à demander à la police. On les a interpellé à plusieurs reprises que ce soit pour demander notre chemin, ou récolter des informations et ils nous ont toujours répondu ; on n’avait pas l’impression de les déranger !

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Enjoy this blog? Please spread the word :)